Valerie Dessertenne
Sophrologie - Coaching à La Rochelle
 

Valerie Dessertenne - Gestion du Stress et des Emotions à La Rochelle

Help, je passe le permis de conduire et je stresse !

Permis zen attitude

Stress au permis?  les erreurs qu’il faut surtout éviter de faire….

“Echec au permis, Je n’ai pas réussi à gérer mon stress pendant l’épreuve du permis alors que je savais que j’étais prête” 

 

Cette expérience, on ne va pas faire semblant … je vous l’avoue, c’est la mienne! 

Vous dire que  l’épreuve du permis de conduire est pour moi un bon souvenir?

Non, plutôt un des pires moments!

Des dizaines d’années après, je m’en rappelle comme si c’était hier, un des plus grands embarras de ma vie.

 

Laissez-moi vous en dire deux mots :

Déjà quelques jours avant l’épreuve, le simple fait d’y penser me mettait mal à l’aise et me stressait à l’avance mais j’avais pris des plantes en croyant que ça pourrait suffire à être plus zen.

 

Il faut dire que je m’étais mise un peu trop de pression avec une urgence à réussir ce permis... 

En effet, je savais qu’il fallait absolument que je sois reçue cette fois là parce que ça conditionnait mon job d’été qui lui se trouvait à plusieurs kilomètres et, à l'époque, le covoiturage n’était pas une solution proposée. 

 

Ce travail était trop loin pour m’y rendre en vélo et j’avais prévu de me servir de la voiture du frère parti faire un bénévolat dans une plantation au Mexique. En plus j’avais organisé un week-end rando avec des copines donc il fallait absolument que j’obtienne mon permis là, tout de suite maintenant.

 

Le matin de l’examen j’étais assez bien, un peu nerveuse, mais ok en fait. 

 

Et puis, au fur et à mesure que le temps passait, que le moment de l’épreuve  avançait, j’ai commencé à ne plus me sentir si zen que ça.

 

J’étais convoquée pour 14h et il commençait à faire une chaleur très lourde. Au bout de 5mn dans la voiture je me sentais comme dans une fournaise, j’avais trop chaud, ce qui n’arrangeait rien.

 

Le début de l’épreuve à été difficile pour moi parce que je sentais bien que j’étais très tendue et en plus, j’avais peur que cela se voit.

Je me répétais en boucle ”n'y pense pas, détends toi” mais plus je me disais ça, plus ça continuait. 

J’ai bien essayé de ‘penser à ma respiration’ mais sans résultat et j’avais un peu l’impression d’être en apnée. 

Et pour ne rien faciliter, ça me mettait un stress supplémentaire d’avoir le jugement de l’examinateur et en plus le moniteur;

 

Alors, ce qui devait arriver arriva...la séquence du permis à été vite expédiée et pour cause :

J’ai bien vu de loin qu’il y avait un panneau Stop et qu’il fallait prévoir de s'arrêter, ça je le sais, je m’en souviens très bien.. mais pour le reste... gros bug

 

C’est l’examinateur qui a dû freiner à ma placela totale… oups ça fait désordre!.

 

je me suis sentie tout à la fois : nulle, frustrée, un peu seule au monde, très déçue, avec en plus le plan d’été à réorganiser faute d’avoir obtenu le permis.

 

En clair je suis arrivée déjà angoissée et durant l’examen, je n’ai rien pu contrôler, tout s’est accentué et ça m’a empêché de me concentrer sur ma conduite.

A aucun moment je ne me suis posée la question de m'occuper de mon stress, je pensais que ça irait bien comme ça, j'ai manqué totalement de préparation.

Je vous rassure, je me suis rattrapée, j'ai vraiment pris en compte ce qui me manquait pour atteindre mon but, le permis avec la zen attitude, et j'ai fais des exercices de préparation adaptés pour réussir sans le stress .

Cet exemple n'est pas le seul dans mon histoire, j'aurais de quoi écrire un livre, mais le bon coté c'est que j'ai appris, j'ai transformé positivement toutes mes expériences.

La connaissance du fonctionnement humain  est devenue une vraie passion et  un merveilleux métier qui me permet aujourd'hui d'apporter l'éclairage et les solutions que j'aurais souhaité obtenir pour cheminer plus facilement.

Stress au permis : Je fais quoi, je fais comment ?
5 clés anti stress inédites et indispensables à actionner durant l’épreuve

Clé n°1   Je branche mon mental en mode réussite et positive attitude  

Je ne laisse pas mon mental me déstabiliser et m’envahir par des doutes, des pensées négatives et contre productives, ce n’est pas le moment, je reste focus sur ma conduite et une en positive attitude.

 

Explications :

  • Mon mental est très fort pour me saborder avec des pensées du genre (“je ne vais jamais y arriver”, “ça y est c’est foutu j’ai déjà fait une faute” etc),
  • Il est aussi  très fort  pour m’aider très facilement avec des pensées positives,
  • C'est à moi de prendre les commandes pour programmer mon intention positive.

 

Actions  à faire en instantanées :

  • Je pose l’intention d’opter pour un mental de champion(ne).

  • Je me répète en boucle la phrase suivante  ‘quoiqu’il se passe, je reste fort(e), focus et confiant(e) et j’active ma réussite à cet examen’

 

Clé n°2   Je ne gaspille pas mon énergie cérébrale à chercher quoi faire avec mes symptômes corporels de stress

Je ne perds pas de l’énergie à utiliser mon cerveau pour essayer de me raisonner et pour m'aider à diminuer mon stress parce qu’il ne sait pas faire dans cette situation, son job à ce moment-là, c’est d'être focus sur la conduite.

 

Explications : 

  • En effet, me répéter une phrase en boucle pour chasser le stress en me disant  “n'y pense pas, détends-toi”, ça ne sert pas à grand chose le ‘n’y pense pas’,  peut au contraire renforcer le fait d’y penser encore plus et augmenter mes symptômes de stress.

  • Mon cerveau ne peut pas être partout, et au départ, il s’était programmé pour passer cette épreuve, pas pour être le pompier de mon corps.

 

A faire en actions instantanées:

  • Je  laisse mon cerveau faire son job, focus sur l’examen et je lui fais confiance

  • Je me rassure pour mon stress car je sais que j'ai un vrai pompier intérieur pour me calmer. 

 

Clé n°3  j’active immédiatement mon corps avec le mode action en déclenchant ma solution-corporelle intérieure

Pendant l’épreuve, je régule mon stress qui est un symptôme corporel par une solution corporelle et donc une action corporelle.

 

Explications :

  • C'est mon corps ma solution-corporelle, celle qui va aider mon corps en cas de symptômes physiques/corporels de stress.

  • Dans ma situation d’urgence durant l’exam,  mon intelligence du corps  sait qu’il n’y aura que ma respiration, mon vrai pompier de service, pour me calmer avec la plus grande efficacité et me détendre suffisamment.

  • En effet, la seule chose utile à faire en temps réel si je suis confronté(e) à un stress important c’est de me focaliser uniquement sur l’action de respirer, et non sur la pensée de respirer.

 

A faire en actions instantanées :

  • Je commence par décider de couper immédiatement mon mental et mes réflexions négatives qui pourraient me parasiter.

  • Je me mets sans réfléchir en mode action-respiration. je fais de longues respirations avec la conscience de m’aider à me faire du bien, j’inspire légèrement et j’expulse l’air longuement. 
  • J’inspire par le nez et je souffle par le nez

  • Plus je vais expirer,  souffler comme un ballon qui se dégonfle, plus je vais m’apaiser parce qu'avec cette respiration consciente, mon corps va se détendre et mon stress va finir par se calmer. 
  • Je fais l’exercice le plus longtemps possible, cela ne m’empêchera pas de conduire correctement, la respiration est un phénomène naturel que mon corps sait parfaitement faire même s' il est occupé à autre chose pour les nécessités de l’action de conduire.

  • Il s’agit à travers cet exercice de ressentir mon corps qui respire pendant que je conduis, c’est simple et c’est très efficace si c’est fait correctement.

 

Clé n°4  Je conduis en pleine conscience pour être focus sur la conduite 

La pleine conscience c’est être attentif à ce que je fais au moment où je le fais.

 

Explications :

  • Conduire en pleine conscience, c’est avoir toute mon attention uniquement centrée sur une seule chose : ma conduite.

  • C’est bénéfique car ça va occuper mon mental qui ne pourra donc pas me déstabiliser en me ressortant mes doutes, mon stress et mes pensées négatives. 

  • Conduire en conscience, je sais déjà très bien le faire car c 'est comme ça que j’ai appris naturellement. 

  • C’est le contraire de conduire d’une façon automatique, sans penser à ce que l’on fait, sans être focus. 

 

Actions à faire en temps réel :

  • Pour m'aider à être en pleine conscience et éviter que mon mental ne me parasite, Je commente mentalement ma conduite, tout ce que je fais, toutes mes actions et tout ce qui se passe en lien avec la conduite.

 

Clé n°5   je suis positif (ve) et bienveillant(e) avec moi-même 

Quoiqu’il se passe durant mon épreuve, je reste en énergie positive et en vibrations hautes pour me donner le maximum d’aide positive.

 

Explications :

  • Rester en énergie positive et en 'vibrations hautes', cela veut dire sur un plan énergétique que l’on va se programmer positivement à la bienveillance et à la lumière en soi. C’est un puissant facteur de paix  en soi et de renforcement intérieur.

 

Actions à faire en réel :

  • Je ne me critique pas même si cela ne va pas comme je veux,

  • Je m’encourage positivement,

  • Je me force à rayonner,

  • Je vais chercher la sensation (l'énergie) de la joie,

  • Je garde un visage ouvert avec une sensation comme si j’allais sourire.

 

Clé n° 6   La zen attitude ça ne s’improvise pas, ça se prépare en amont

Me présenter à n'importe quel examen, entretien, concours, si j'ai tendance à stresser, ça ne s'improvise pas.

Je dois m'y préparer d'une façon où d'une autre si je veux me sentir plus détendu(e) le jour de l'épreuve. 

En effet  ce genre d'épreuve peut réveiller où déclencher en moi des peurs inconscientes qui peuvent me faire perdre tous mes moyens.

 

Explications :

  • Une préparation adaptée permet une meilleure connaissance de soi et renforce la confiance en soi.
  • Je prends en compte mon fonctionnement et mes réactions passées dans des circonstances similaires.

  • Si je suis honnête avec moi-même, je sais que j’ai déjà eu des alertes stress plus ou moins importantes avant de passer le permis, comme pour passer le bac, un entretien, un oral, lors d’épreuves sportives ou toutes autres situations.

 

Actions à faire :

  • J’essaye de régler le problème par moi-même avec tout ce qu’il m’ est déjà possible de faire seul(e).

  • Si malgré ce que j’ai déjà fait par moi-même je ne me sens pas vraiment à l’aise question stress et si de plus,  j’ai encore peur de me retrouver dans une situation de stress qui risquerait de ne pas m’aider pour la réussite de mon épreuve, je n'hésite pas à me faire accompagner pour désactiver mes croyances limitantes et mes peurs inconscientes qui pourraient bloquer ma réussite à mon insu.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion